Une Ventilation Mécanique Contrôlée est un dispositif qui a pour fonction de purifier l’air ambiant d’une maison. Pour que cet air reste sain, il est impératif d’assurer l’entretien et la maintenance de la VMC.

Quand effectuer l’entretien ?

L’entretien d’une VMC doit se faire tous les ans après l’hiver. C’est en effet durant cette période que le dispositif est le plus sollicité et qu’il a le plus de chances de s’encrasser. Les bouches d’aération doivent, quant à elles, être nettoyées tous les 5 mois afin que l’air puisse rester propre. Dans le cas des VMC à double flux, l’entretien de l’échangeur thermique doit être réalisé tous les 5 ans. Pour les VMC à gaz, un entretien tous les 2 à 3 ans est obligatoire.

Comment entretenir une VMC ?

La VMC à simple flux est le système le plus facile à entretenir. Il suffit d’un chiffon et d’un désinfectant pour dépoussiérer les gaines et les bouches d’aérations.

Pour la VMC à double flux, vous devez procéder au dépoussiérage des différents éléments qui la constituent. Ce type de dispositif est équipé d’un filtre qu’il faudra également nettoyer ou remplacer une fois tous les 2 ans. Pour une VMC à gaz, l’intervention d’un professionnel est requise.

Pourquoi effectuer la maintenance ?

Si une VMC n’est pas entretenue correctement, elle finit par s’encrasser. Si elle n’est pas prise en charge par un professionnel de l’entretien et de la maintenance de VMC, tel que Lescompagnonsduvent.bzh qui opère en Bretagne, la VMC peut entrainer pas mal de problèmes. En effet, l’air circule difficilement, ce qui favorise l’accumulation d’humidité et la formation de moisissures. Si vous utilisez une VMC encrassée, les microbes peuvent aussi se propager plus facilement dans l’air, et cela nuira à la santé des occupants de la maison. La VMC continuera à fonctionner, mais elle deviendra plus gourmande en énergie. L’état du système d’aération peut aussi s’aggraver, ce qui conduira à son usure prématurée. Si la VMC vient à se boucher, cela peut augmenter les risques de courts-circuits, et de surcroit, les incendies domestiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *